Rentabilisez votre investissement en louant votre bien

 Finance       9.30.2016       993

Louez votre bien en location de meublé pour réaliser une opération rentable et fiscalement avantageuse

​Une fois votre cottage et votre terrain acquis, vous êtes tout à fait libre de louer votre bien aux personnes de votre choix. 

Le Parc étant ouvert à l'année et situé à proximité de la région parisienne et de grandes agglomérations, vous avez tout le loisir de louer au week-end, à la semaine et même au mois en toute saison.

Les revenus générés vous permettront de rentabiliser votre investissement.

Quelle est la rentabilité réelle d'une telle opération ? Et quelle sera l’imposition appliquée aux revenus locatifs ?

Louer votre bien : une opération rentable

A titre d’exemple, vous acquérez sans apport un bungalow + un  terrain pour une valeur de 100 000 €. Vous effectuez un emprunt bancaire pour financer l’opération. Vous décidez de louer votre bien à la semaine. Les loyers à la semaine constatés sont de l’ordre de 400 €.  Le tableau ci-dessous détaille le calcul de rentabilité de l’opération :

Montant de l’investissement               100 000 €

Montant de l’emprunt                         100 000 €

Durée de l’emprunt                            144 mois

Taux de l’emprunt                             1,60%

Mensualité                                        764 € soit 9 168 € par an

Votre investissement vous coute 9168 € par an sur 12 ans

Location de votre cottage

Semaines louées par an           16

Taux d'occupation                   31% (votre bungalow est loué un tiers du temps)

Revenu locatif généré               6 400 €

Votre investissement vous rapporte 6400 € par an soit 6% de rentabilité

Le coût annuel réel de votre bien n’est donc que de 2764 €. Le rendement de votre investissement est de 6%, soit bien plus que la plupart des placements financiers actuels.

Quelle fiscalité s'appliquera sur les revenus générés ?

Cette activité entre dans le régime fiscal des locations meublées saisonnières. Il est soumis au régime dit des "microentreprises".

Pour déclarer les revenus générés, Il vous faut simplement tenir un livre-journal avec le montant et la date des encaissements. Vous porterez ensuite  le montant total des loyers encaissés dans la case prévue à cet effet sur la déclaration annuelle de revenus.

Votre chiffre d'affaire sera soumis au barème progressif d'impôt sur le revenu après un abattement de 71% (abattement microentreprises pour  les locations saisonnières). L’imposition s’applique donc uniquement sur 29% du chiffre d'affaires.

Dans notre exemple, les revenus locatifs encaissés de 6400 € généreront un revenu imposable supplémentaire de 1 856 € seulement.

Pour aller plus loin: le régime réel d'imposition.

Le loueur en meublé peut aussi opter pour le régime réel d'imposition. Il devra tenir alors une véritable comptabilité selon les règles des BIC. Le bénéfice réel est soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu.

Le revenu imposable pour cette activité sera égal à la différence entre le montant réel des recettes et celui des charges (chauffage, électricité, travaux d'entretien, taxes locales, etc.). Il pourra aussi déduire le montant des droits de mutation payés lors de l'achat, soit en une seule fois l'année de l'acquisition, soit en étalant cette imputation sur cinq ans.

Le loueur en meublé peut également amortir son investissement (bungalow, terrain et mobilier). Cela concerne le logement lui-même (environ 2% par an) et le mobilier (10% par an pendant dix ans).

Ce régime est particulièrement avantageux si vous n’occupez pas ou très peu votre bien.

Top